Comment réussir son projet de data visualisation ?

Paul Morlet
Actus business : qui est Paul Morlet le créateur de lunettes pour tous ?
juillet 23, 2021
Paul Morlet
Paul Morlet : quels sont les clés de sa réussite ?
août 19, 2021
Data-visualisation

La data visualisation propose des techniques de représentation d’information permettant à cette dernière d’être accessible et actionnable. Une entreprise se doit de disposer des données intelligibles pour développer selon les évolutions actuelles. Pour réussir un projet de data visualisation, il convient de suivre des étapes clés bien précises.

Bien cadrer son projet de data visualisation

Il est primordial de bien mener la mise en place d’un produit de data visualisation. Pour ce faire, vous devez, avant tout, cadrer au mieux les contraintes du projet. Avec la participation de toutes les parties prenantes, l’idée est de définir le périmètre du projet, le délai et le budget à y consacrer. Plus exactement, le but est de répondre à diverses questions afin d’adapter le contexte de projet de data visualisation. De ce fait, connaissez l’objet de la data visualisation, son objectif et toutes les parties prenantes des projets. À cela s’ajoutent les profils et l’effectif des utilisateurs cibles, le périmètre fonctionnel et technique des données sources. Il en est de même pour la fréquence de rafraîchissement des données, la date de mise à disposition et les contraintes du métier associées. Cette analyse préparatoire est fondamentale avant la mise en œuvre de votre projet datavisualisation. Elle permet, en fait, de comprendre l’ampleur des travaux à effectuer. Elle vous aide aussi à savoir la priorité du projet tout en anticipant les contraintes de passage à l’échelle. Pour découvrir des solutions afin de réussir un projet de data visualisation, cliquez sur ce lien.

Avoir des informations de qualité

Afin de voir son projet de data visualisation réussir, il s’avère crucial d’avoir des informations qualitatives. Cela concerne les renseignements que vous présentez dans votre projet. En effet, ces informations doivent d’abord être validées par les utilisateurs et les responsables des données. Des données de mauvaise qualité peuvent d’ailleurs provoquer des conséquences difficiles à maîtriser. Il est à noter que les utilisateurs cibles doivent assurer une participation massive dès la détermination des besoins. En plus, votre message doit être compréhensible facilement et ne doit comporter aucune énigme. De là, vous pouvez vous attendre à un projet de data visualisation fructifiant. Afin de garantir un résultat adéquat, se faire aider par un expert en data visualisation est recommandé. Vous pouvez avoir des informations de qualité et un appui d’expert dans le domaine avec un tel recours. Il faudra tout simplement choisir un bon partenaire pour ne pas mettre son projet en péril. Se renseigner amplement est la clé de réussite de votre choix, dans ce cas. De plus, un bon choix favorise un produit intuitif et accessible.

Déployer au plus tôt

Le fait d’étaler une version MVP (Produit minimum viable) qu’on peut utiliser dans des conditions concrètes est capital. Le but reste d’ailleurs le même, c’est d’assurer le succès de son projet data visualisation. Vous devez aussi garantir l’importance et l’utilité du produit ainsi que son usage effectif. Déployer le plus tôt possible est donc une priorité à ne pas prendre à la légère. Vous pouvez améliorer l’accessibilité de vos informations en valorisant les retours des utilisateurs. Consacrer du temps pour analyser ces derniers et pour étudier l’utilisation réelle de l’information semble en effet une tâche majeure. C’est en fonction de cela que vous pouvez envisager les éléments à intégrer au backlog. En prenant en compte de toutes ces étapes, vous assurez un projet de data visualisation avec un meilleur fondement. Et cela peut se faire séparément du choix de l’outil. À ce propos, il est important de miser sur un outil et des ressources de qualité. Votre sélection aura un impact direct sur la qualité, voire sur l’efficacité de votre produit.